Réduire sa consommation de sel aide à faire baisser la tension artérielle, ce qui contribue à une bonne santé. La plupart des gens mangent plus que la quantité quotidienne de sel recommandée de 6 grammes (env. 1 cuillère à café rase).

Saviez-vous que vos papilles s’adaptent très vite à un changement d’habitudes alimentaires ? Si vous réduisez lentement la quantité de sel, vous ne remarquerez pratiquement pas la différence. Vous pouvez par ailleurs également rehausser vos plats avec des herbes ou des épices. 

Nous vous proposons dix méthodes simples pour réduire les quantités de sel :

Cuisinez vous-même

Vous aurez ainsi le contrôle sur la quantité de sel utilisée dans les plats. Recherchez des recettes qui sont bonnes pour votre santé : riches en fibres, pas trop grasses et avec des aliments complets comme par exemple certains riz.

Cachez la salière

N’ajoutez pas de sel quand vous cuisez des pommes de terre, des pâtes ou du riz. Mettez la poivrière sur la table mais pas la salière. Si vous utilisez du sel en cuisinant, prenez du sel iodé en faible quantité ou recourez à un ingrédient de substitution.

Frais, séchés ou surgelés

Dans le mesure du possible, cuisinez des légumes frais ou surgelés ainsi que des légumineuses fraîches, surgelées ou sèches.

Contrôlez les valeurs nutritives et les ingrédients.

En Suisse, les principales sources de sel sont le pain, le fromage et la charcuterie. N’oubliez pas de vérifier les valeurs nutritives et les composants indiqués sur l’emballage, en particulier pour ces aliments, et choisissez ceux qui contiennent moins de sel. Cet ingrédient est en général indiqué comme sodium. En multipliant la valeur indiquée par 2,5, vous connaîtrez la teneur en sel. Regardez également quel pourcentage de l’apport journalier recommandé (AJR) de sodium contient le produit. 5% sont relativement peu, tandis que 50% correspondent déjà à la moitié de l’apport journalier recommandé.

Achetez des aliments pauvres en sel.

Cherchez de préférence les produits déclarés comme « sans sel », « pauvres en sel » ou « sans ajout de sel ».

Osez les herbes et les épices.

Essayez de nouvelles épices, utilisez des herbes fraîches et découvrez le monde des saveurs sans ajouter de sel.

Mangez des snacks sains.

Renoncez aux snacks salés tels que les nachos, les chips, les bretzels ou les amuse-gueules au fromage ou aux saucisses. Choisissez plutôt comme collation des fruits et légumes frais ainsi que du pop-corn et des noix non salés.

Quand vous sortez…

Les pizzas, les sandwichs, les hamburgers et les hot-dogs renferment beaucoup de sel. Quand vous mangez au restaurant, choisissez des plats moins salés, commandez des portions plus petites ou prenez un plat pour deux. Certains restaurants affichent également la composition de leurs plats, pensez à la contrôler.

Faites preuve de patience envers vous-même.

Donnez le temps à vos papilles de s’habituer à une nourriture moins salée. Au bout d’un certain moment, vous ne vous en rendrez plus compte ! Et ayez toujours à l’esprit que chaque petit changement est une étape vers une vie plus saine.