L’union pour lutter contre les maladies cardio-vasculaires grâce aux bienfaits d’une alimentation végétale

La Fondation Recherche Cardio-Vasculaire – Institut de France (FRCV) et ProActiv s’unissent autour d’une mission commune : réduire l’impact des maladies cardio-vasculaires (MCV) chez les femmes par l’alimentation. Leur engagement pour un Cœur Végétal vise à améliorer la santé du cœur des femmes en démontrant scientifiquement les atouts d’une alimentation saine et équilibrée. Au travers de cette union, l’objectif est double : 

• Soutenir la Recherche Cardio-Vasculaire sur le cœur des femmes via le financement d’une bourse de recherche de 30 000 € assuré par la marque ProActiv du groupe Upfield. Le sujet de recherche s’axera sur l’évaluation des effets délétères du LDL-cholestérol (« mauvais cholestérol ») sur le cœur. L’appel à projets est lancé depuis janvier 2020.

Sensibiliser les consommateurs à une alimentation saine et équilibrée via l’organisation d’actions d’information et de prévention sur la nutrition, le cholestérol et les MCV.

Deux acteurs majeurs pour la santé cardio-vasculaire des femmes


Fondation Recherche Cardio-Vasculaire – Institut de France : pour une meilleure connaissance du cœur de la femme

Créée en 2001, la FRCV œuvre à la mise en place d’une recherche spécifique et innovante sur le cœur de la femme, inédite en France. La FRCV promeut et finance des projets de recherche cardio-vasculaire d’excellence avec l’aide de deux conseils scientifiques, composés de savants reconnus et de membres de l’Académie des Sciences. Chaque année, elle attribue le Prix Danièle Hermann et une ou plusieurs bourses de recherche « Danièle Hermann-Cœur de femmes » pour développer les connaissances sur les MCV. 

« La recherche d’hier c’est la médecine d’aujourd’hui et la recherche d’aujourd’hui, c’est la médecine de demain, celle de nos enfants. » Danièle Hermann – Présidente Fondatrice de la FRCV.

Les margarines ProActiv : pour une meilleure reconnaissance du lien entre une alimentation plus végétale et la santé cardio-vasculaire

Depuis 20 ans, ProActiv accompagne ses consommateurs pour prendre soin de leur cœur grâce à ses margarines enrichies en stérols végétaux, qui réduisent efficacement le cholestérol. De nombreuses études scientifiques montrent l’efficacité des stérols végétaux dans la réduction du LDL-cholestérol. La marque s’engage pour une alimentation plus équilibrée et souligne l’importance d’un mode de vie sain pour réduire les risques de maladies cardio-vasculaires. ProActiv réaffirme encore une fois son engagement dans la lutte contre l’hypercholestérolémie avec cette collaboration à long terme.

« Chez ProActiv, nous sommes convaincus que de petits changements dans votre alimentation et dans votre mode de vie peuvent avoir un vrai impact sur votre cholestérol. Continuer à se faire plaisir, c’est possible avec les bienfaits des plantes et l’action naturelle des stérols végétaux. »
 

L’impact de l’alimentation
sur le cœur des femmes

Le cœur des femmes et ses particularités

Historiquement, les recherches dans le domaine cardio-vasculaire ont été effectuées sur le plan expérimental et sur le plan clinique sur des hommes. Ensuite, les résultats ont été appliqués aux femmes sans prendre en compte leurs spécificités biologiques et sociales. Il y a donc urgence à prendre en compte le cœur de la femme dans toute sa singularité et dans sa globalité. De plus, les cycles hormonaux féminins sont des facteurs encore sous-évalués dans la recherche alors que l’émergence des maladies cardio-vasculaires chez la femme est souvent hormono-dépendante.

La recherche sur le cœur des femmes est plus que jamais primordiale : en 15 ans, le pourcentage de femmes de moins de 50 ans victimes d’un infarctus a triplé1. Les MCV sont la première cause de mortalité féminine après 55 ans2, avec 1 femme sur 32 qui décède des suites d’une MCV. Véritable problème de santé publique, les MCV se doivent d’être mieux comprises afin d’être mieux dépistées et traitées. Un des premiers axes d’action est la réduction du taux de LDL-cholestérol.

Le cholestérol : un facteur de risque 
de maladies cardio-vasculaires

12 millions de Français2 ont un taux de LDL-cholestérol trop élevé. Les femmes entre 55 et 64 ans ont une cholestérolémie globale plus élevée que les hommes de la même tranche d’âge . Chez les femmes, le taux de LDL-cholestérol s’accroît de 10 à 16 % lors de la ménopause4, favorisant l’hypercholestérolémie et les MCV.

Même si la proportion d’adultes avec un LDL-cholestérol supérieur à 1,6 g/l n’a pas évolué depuis 2006, cet état des lieux témoigne malgré tout d’une situation qui reste préoccupante, d’autant plus que l’hypercholestérolémie LDL est souvent associée à d’autres facteurs de risques cardio-vasculaires : surpoids et notamment obésité abdominale, sédentarité, alimentation déséquilibrée, stress3…

Les bénéfices d’une alimentation équilibrée sur le cœur et les artères

Les mesures hygiéno-diététiques sont au premier plan dans la lutte contre le LDL-cholestérol. Ces mesures incluent : l’exercice physique, la perte de poids et le régime alimentaire. Une alimentation saine, équilibrée et variée permet donc de participer à la réduction de l’apport en LDL-cholestérol et ainsi d’assurer un système cardio-vasculaire en bonne santé. Il est recommandé de  :

  • Privilégier la consommation de matières grasses végétales enrichies en stérols végétaux, par rapport au beurre.
  • Limiter les acides gras saturés et les acides gras trans.
  • Consommer des produits laitiers allégés.
  • Eviter la charcuterie et les pâtisseries.
  • Manger du poisson 2 à 3 fois par semaine.
  • Privilégier les fruits et légumes frais.
  • Ne pas consommer plus de 2 œufs par semaine.

Ainsi, l’engagement de la Fondation Recherche Cardio-vasculaire et de ProActiv pour un Cœur Végétal est une opération d’envergure pour mieux sensibiliser le grand public sur les interactions entre alimentation et maladies cardio-vasculaires.

Une belle collaboration qui leur tient à cœur !

1. Fédération Française de Cardiologie, 2016, Brochure « Cœur, Artères et Femmes »
2. AXA Prévention, 2018, Contrôler son taux de cholestérol
3. Camille Lecoffre et al., 2018, Cholestérol LDL chez les adultes en France Métropolitaine : concentration moyenne, connaissance et traitement en 2015, évolutions depuis 2006.
4. J.-L. Richard, 2000, Aide médicale dans la démarche décisionnelle. Ménopause et traitement hormonal substitutif (THS)
5. Actualités Pharmaceutiques, 2013, Volume 52, Issue 531, Pages 55-58
6. Weststrate JA et al., 1998, Plant sterol-enriched margarines and reduction of plasma total- and LDL-cholesterol concentrations in normocholesterolaemic and mildly hypercholesterolaemic subjects., Eur J Clin Nutr; 52(5): 334-343.
7. Hendriks HFJ et al., 1999, Spreads enriched with three different levels of vegetable oil sterols and the degree of cholesterol lowering in normocholesterolaemic and mildly hypercholesterolaemic subjects., Eur J Clin Nutr; 53(4): 319-327.