L’union pour lutter contre les maladies cardio-vasculaires grâce aux bienfaits d’une alimentation végétale.

 

La Ligue Cardiologique Belge et Becel ProActiv se rapprochent autour d’une mission commune : sensibiliser le grand public sur les problématiques du cholestérol et l’importance d’une alimentation saine et variée afin de préserver leur cœur et leurs artères. Ce rapprochement a pour but de financer les actions de la Ligue Cardiologique.

Au travers de cette union, l’Ami d’un  végétal a un double objectif :

1) Informer le grand public sur les maladies cardiovasculaires

Les maladies cardiovasculaires sont la 1ère cause de mortalité après 55 ans. Parmi les maladies cardio-vasculaires les plus fréquentes, on retrouve l’infarctus du myocarde, l’accident vasculaire cérébral et les artériopathies périphériques. En nette progression depuis 20 ans, l’accident vasculaire cérébral est corrélé à l’hypertension artérielle, la fibrillation auriculaire, et les facteurs de risque cardiovasculaire au sens large. Détecter et prendre en charge précocement ces facteurs de risques sont des éléments clés pour éviter des événements médicaux parfois sévères.

2) Sensibiliser le grand public sur les bienfaits d’une bonne hygiène alimentaire

« Que ton aliment soit ta seule médecine » Hippocrate

Réapprendre à bien se nourrir : la santé du cœur et de nos artères passe par nos choix alimentaires. Il s’agit donc de faire un tri entre les aliments favorables et défavorables pour nos artères. Réapprendre les grands principes nutritionnels est important pour avoir une meilleure qualité de vie.

Deux acteurs majeurs pour la santé cardio-vasculaire

La Ligue Cardiovasculaire Belge : l’ami du cœur.

Créée en 1968, la LCB est la plateforme d’information et d’échange des maladies cardiovasculaires en Belgique, au bénéfice des patients. Elle travaille en collaboration avec les professionnels de la santé et le monde politique.

Elle a pour missions et objectifs de prévenir les maladies cardiovasculaires auprès du grand public et des personnes à risque et d’accompagner les patients après un problème cardiaque ou vasculaire. Son action passe par une information de la population sur les enjeux de la prévention vis à vis des maladies cardiovasculaires, et par l’organisation de campagnes visant à la détection des facteurs de risque.
La Ligue Cardiologique Belge participe activement à la prévention des maladies cardiovasculaires en luttant contre tous les facteurs de risque que sont l’excès de cholestérol, l’hypertension, la surcharge pondérale, le diabète, le manque d’exercice physique, et le tabagisme. L’alimentation joue un rôle central dans ce contexte.

« Chacun devrait connaître son taux de cholestérol, au même titre que son poids ou sa taille. » - Sandrine Daoud

Les margarines Becel ProActiv : pour une meilleure reconnaissance du lien entre une alimentation plus végétale et la santé cardio-vasculaire.

Depuis 20 ans, Becel ProActiv accompagne ses consommateurs pour prendre soin de leur cœur grâce à ses margarines enrichies en stérols végétaux, qui réduisent efficacement le cholestérol. De nombreuses études scientifiques montrent l’efficacité des stérols végétaux dans la réduction du LDL-cholestérol. La marque s’engage pour une alimentation plus équilibrée et souligne l’importance d’un mode de vie sain pour réduire les risques de maladies cardio-vasculaires. Becel ProActiv réaffirme encore une fois son engagement dans la lutte contre l’hypercholestérolémie avec cette collaboration à long terme.

« Chez Becel ProActiv, nous sommes convaincus que de petits changements dans votre alimentation et dans votre mode de vie peuvent avoir un vrai impact sur votre cholestérol. Continuer à se faire plaisir, c’est possible avec les bienfaits des plantes et l’action naturelle des stérols végétaux. » - Charlotte Bouquet

L’IMPACT DE L’ALIMENTATION POUR LE COEUR

 

Le cholestérol : un facteur de risque de maladies cardio-vasculaires

5 millions de personnes en Belgique ont trop de cholestérol. Le taux « idéal » varie d’une personne à l’autre et doit être défini avec son médecin en fonction de son risque cardiovasculaire global. Le cholestérol est transporté dans des particules dont l’effet néfaste peut varier selon leur type. Parmi celles-ci, le cholestérol transporté sous forme de particules « à faible densité » (ou LDL-Cholestérol) en est la forme la plus néfaste. Ces particules LDL ont en effet tendance à s’accumuler progressivement dans la paroi de nos artères, menant à la formation de plaque d’ « athérome ». Ce LDL-cholestérol est donc appelé le « mauvais cholestérol ». Des plaques d’athérome peuvent ainsi se former sur les artères coronaires, mais aussi les carotides, l’aorte et les artères périphériques, menant au final à des accidents vasculaires (dont l’infarctus, l’accident vasculaire cérébral, ou une ischémie des membres ou autres organes). Le mauvais cholestérol est un facteur de risque important et modulable vis à vis des maladies cardio-vasculaires, comme le sont aussi le tabagisme, l’alimentation, les triglycérides, l’hypertension, le diabète, le tabagisme, et le mode de vie.

« Soigner votre corps. C’est l’endroit unique que vous avez pour vivre ». Jim Rohn

                              

Zoom sur le cœur des femmes et ses particularités

En Belgique, 31% des décès de femmes sont dus aux maladies cardiovasculaires. Bien que les femmes soient relativement protégées avant la ménopause face aux maladies cardiovasculaires, leur risque cardiovasculaire est ensuite majoré entraînant une mortalité cardiovasculaire globale importante, principalement après la ménopause. Les maladies cardiovasculaires sont ainsi la 1ère cause de mortalité chez les femmes. Véritable problème de santé publique, les maladies cardiovasculaires se doivent d’être mieux comprises. Aussi, les facteurs de risque cardiovasculaires doivent être pris en charge à temps, afin d’éviter des maladies cardiovasculaires chez les femmes. Une des premiers axes d’action est la réduction du taux de LDL-cholestérol.

Historiquement, les recherches dans le domaine cardio-vasculaire ont été effectuées principalement chez des hommes. Ensuite, les résultats ont été appliqués aux femmes sans prendre en compte leurs spécificités biologiques et sociales. Il y a donc urgence à prendre en compte le cœur de la femme dans toute sa singularité et dans sa globalité. Outre le contexte hormonal, des spécificités propres aux femmes doivent être prises en considération, bien qu’il soit établi de nos jours que l’émergence des maladies cardio-vasculaires chez la femme soit hormono-dépendante.

Les bénéfices d’une alimentation équilibrée sur le cœur et les artères

Les mesures hygiéno-diététiques sont au premier plan dans la lutte contre le LDL-cholestérol. Ces mesures incluent entre autres le régime alimentaire, l’exercice physique, la perte de poids, et la cessation tabagique. Une alimentation saine, équilibrée et variée permet donc de participer à la réduction de l’apport en LDL-cholestérol et ainsi d’assurer un système cardio-vasculaire en bonne santé. Il est recommandé de :

  • Privilégier la consommation de matières grasses végétales enrichies en stérols végétaux, par rapport au beurre.
  • Limiter les acides gras saturés et les acides gras trans.
  • Consommer des produits laitiers allégés.
  • Eviter la charcuterie et les pâtisseries.
  • Manger du poisson 2 à 3 fois par semaine.
  • Privilégier les fruits et légumes frais.
  • Ne pas consommer plus de 2 œufs par semaine.


Ainsi, l’engagement de la Ligue Cardiologique Belge & de Becel ProActiv
pour l’Ami d’un végétal est une opération d’envergure pour mieux sensibiliser le grand public sur les interactions entre alimentation et maladies cardio-vasculaires.